Branche GOFFINET Branche LIBERT Noël

Sainte Adélaïde – Calendrier de l’Avent

Jour 18 – Un Saint et un ancêtre – 16 décembre

Sainte Adélaïde

Première Impératrice du Saint Empire germanique décédée en 999, reine d’Italie et reine d’Allemagne à la suite de son mariage avec Othon Ier, lorsqu’elle fut veuve du roi d’Italie.
Sa force de caractère et sa bonté, puisées dans sa foi, surmontèrent tous les obstacles. Elle montra toutes les qualités d’un chef d’Etat dans la justice de sa charge et toutes les vertus chrétiennes dans sa charité attentive aux pauvres. Elle consacra les trois dernières années de sa vie à promouvoir le bien de l’Église et des pauvres.

Une ancêtre venue du Moyen-Âge

Adélaïde de SUPPLEMBOURG de Louvain * a une longue lignée descendante dont les livres d’histoire et certains généalogistes se sont penchés sur la difficultés des recherches. Je n’ai pas encore pris le temps de vérifier tout cela et vais essayé d’être brève mais vous propose l’image d’ensemble.

Née vers 1090 et décédée vers 1163, elle serait mon Sosa multiple avec 15 numéros par les nombreux descendants qu’elle possède. Le premier étant à la 37e génération et possédant le numéro 111.134.017.665 ce qui ne manque pas de piquant. Elle est la fille de Henri III de SUPPLEMBOURG * comte de Louvain et de Bruxelles et de Gertrude de FLANDRES *.

Elle épouse Simon Ier de LORRAINE dit le grois né vers 1076, duc de Lorraine vers 1112 , fils de Thierry II de LORRAINE * et de Hedwige de FORMBACH, le couple aura Mathieu Ier de LORRAINE dit le débonnaire.

Nous sommes au Moyen-Âge central, à une époque où le duché de Luxembourg créé depuis 963, où tout est divisé en seigneuries, comtés et duchés.

Ces Sosas multiples se répètent jusqu’à une période que j’ignore mais qui fera l’objet d’une analyse plus approfondie.

Mathieu Ier, le débonnaire , détail Musée des Offices, Florence (Inv. 1890, 616)

Mathieu Ier de LORRAINE dit le débonnaire * né vers 1110 et épouse Judith Berthe de HOHENSTAUFEN * vers 1138. Ils auront 4 enfants dont
FERRY Ier, soit Frédéric duc et sire de Bitche, Sierck, Ormes et Gerbéviller qui épousa Ludmila de POLOGNE, ils eurent 2 enfants dont

Thierry du CHÂTELET * vers 1175 qui est mon sosa multiple à 15 numéros dont le 13.891.752.208 et le 851.562.768, ce n’est pas moi qui calcule c’est le logiciel, heureusement car il y a longtemps que je me serais perdue. Il épouse Gertrude de MONTMORENCY * qui se trouve aussi être un Sosa multiple. Ils auront un fils.

Ferry du CHÂTELET * en 1217 qui s’unit à Isabeau de MAIZEY * ils auront un fils,

Jean Ier du CHÂTELET *, il s’unit à Gisle de PASSAVANT *, ils auront un fils

Liébaut du CHÂTELET *, il s’unit à Agnès de ROZIÈRE *, ils auront une fille

Jeanne du CHÂTELET dame de Gondrecourt *, elle s’unit à Jean Ier de WATRONVILLE *, ils auront deux fils dont

Robert II de WATRONVILLE *, chevalier né avant 1300, il s’unit à Jeanne d’ARGIES *et auront 2 fils

Evrard Ier de WATRONVILLE *, écuyer, il s’unit à Jeanne de MAISEY * et auront 3 fils au moins

Robert III de WATRONVILLE *, écuyer seigneur de Watronville pour 1/4, il eut trois épouses dont Marguerite de La TOUR * avec qui il eut 3 enfants dont,

Jeanne de WATRONVILLE *, elle épousa Henri de HOUSSE, seigneur de Fermont et d’Andemy * et est inhumée vers 1456 à Verdun, Meuse. Ils eurent un fils

Gilles de HOUSSE * qui épousa Eve de MONTOY *, leur fille

Salomé de HOUSSE * épousa Claude de HAUTOY * et ils eurent deux enfants,

Alexandre de HAUTOY * épousa Salomé de CESSE *, ils eurent 3 filles dont

Marie de HAUTOY * qui épouse Hincq de REUMONT *, ils eurent 3 enfants au moins dont deux sont mes sosas,

Marguerite de REUMONT * et Grand Jean de REUMONT * après vous les avoir présentés, je vous fais la grâce des générations suivantes car nous sommes encore et toujours dans des Sosas multiples, bien qu’arrivés au numéro 52.995 à la 16e génération.

Par Marguerite, nous prolongeons la descendance jusqu’au GOFFINET, puis à Marie Léontine dont il a été fait question récemment dans l’article Sainte Lucie – Calendrier de l’Avent ou bien si vous voulez en savoir plus, il suffit de cliquer sur l’étiquette Branche GOFFINET, celle-ci ayant fait l’objet de plusieurs articles.

Par Grand Jean, nous prolongeons la descendance de la même manière pour arriver à Marie Léontine GOFFINET *.

Voilà donc une branche très intéressante, mais il me semble qu’en me plongeant sur le sujet, je risque de ne pas ressortir avant plusieurs années. Trente-sept générations à vérifier et à lire les livres d’histoire, ce n’est pas rien !

Ces notes ont été accumulées au fil du temps, il y a un moment pour la collecte et un moment pour la mise en musique et encore un autre pour raconter leur histoire.

0 comments on “Sainte Adélaïde – Calendrier de l’Avent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :