Branche GÉRARD Branche NOËL Léglise Noël TOUSSAINT

Où l’on retrouve la fille du père Noël

Le sosa 2020, de Jean Noël de Léglise

La Revue Française de Généalogie, nous a titillés en début d’année 2020 en demandant sur Twitter : RF généalogie : quel est votre Sosa 2020 ?

J’ai tenté d’y répondre en me donnant un an sachant que les recherches seraient difficiles.

Une nouvelle histoire pour la fille du père NOËL ?

L’autre jour, je vous contais l’histoire de la branche NOËL tous nés à Léglise et nous avions remonté la lignée du père de Marie Marguerite NOËL née en 1845, unie à Pierre Joseph ROBLAIN et mère de…Victoire ROBLAIN, mon arrière-grand-mère, qui n’arrête pas de revenir ces jours-ci. Je vous disait aussi le fait d’envisager d’aller au Pôle Nord rechercher d’autres ascendants plus lointains. Après avoir tenté de remonter cette branche, ce voyage me semble doublement utile, car il n’y a pas de trace de mon Sosa 1010, ni 2020 et j’en suis toute désappointée.

Tableau généalogique pour retrouver le Sosa 2020

Pour trouver le Sosa 2020, il faut trouver, les Sosa, 15, 31, 63, 126, 252, 505 et 1010. Les recherches ont été faciles jusqu’à Remigius GERARD puis un mur de glace c’est mis en travers de mon chemin.

Sosa 15, Victoire ROBLAIN, nous la connaissons bien.

Sosa 31, Marie Marguerite NOËL (1845-1910), elle porte les prénoms de sa mère et de sa grand-mère. Elle épouse Pierre Joseph ROBLAIN en 1872 et ils auront 10 enfants.

NOËl Marie Marguerite, N 2 décembre 1845, Registre d’Etat Civil à Arlon – Léglise, Gennevaux

Sosa 63, Marie Marguerite GÉRARD (1820-1885), elle épouse un cultivateur, Jean Baptiste NOËL (1816-1862) né à Léglise. Ils auront 7 enfants dont 4 morts en bas-âge. Pour remonter jusqu’au Sosa 2020, c’est du côté GÉRARD qu’il faut faire des recherches.

GÉRARD Marie Marguerite, N 18 juillet 1820, Registre d’Etat Civil à Arlon – Léglise

Sosa 126, Joannes Natalis GÉRARD, (1772-1824), cultivateur à Gennevaux, village de Léglise, duché de Luxembourg, il a épouse Maria Margarita MARTIN (1783-1865), qui donne son prénom à sa troisième fille. Ils auront 5 enfants.
Ça ne s’invente pas, voilà donc encore un Noël dans cette famille, y aurait-il une prédestination à la bonhomie ?
Son acte de naissance, nous dit que son parrain est Jean Noël BIGONVILLE, comme sa mère, je soupçonne un lien que je chercherais plus tard.

Joannes Natalis GERARD, 3 janvier 1732, Registre BMS de Léglise, Archives de L’État à Arlon

Transcription : Joannes Natalis filius legitimus Aegidii GERARD et Maria BIGONVILLE conjugum ex Genvaux. Baptisatus fuit 3 januarri 1772. Suscipientibus Joannes Natali BIGONVILLE, et Maria Joanna LAMBERT ex Valensart


Sosa 252, Aegidius GÉRARD (1742-1784) laboureur époux de Anna Maria BIGONVILLE (~1739-1808) , ils auront 4 fils Nicolaus en 1765, Ludovicus en 1769, Joannes Natalis * en 1772 et Henricus Josephus en 1774.

AEGIDIUS GERARD, B 1 mai 1742, Registre BMS de Léglise, Archives de L’État à Arlon

Ce curé là aimait le latin, curieusement les registres précédents sont rédigés en français. J’ai pris l’habitude de laisser les prénoms en latin afin d’éviter des erreurs car certains s’amusent à traduire les prénoms de manière erronée.

Grâce à cet acte nous découvrons les parents de Aegidus.

Sosa 505, Maria TOUSSAIN décédée en 1762 et son époux Sosa 504 Remigius GÉRARD décédé en 1778. Malheureusement c’est tout ce que j’ai.

TOUSSAINT Maria, D 18 mars 1762, Registre BMS de Léglise, Archives de L’État à Arlon

Je n’arrive pas à trouver une seule trace des actes de mariage ou de naissances de ces deux là. Ayant épluché plusieurs registres, j’ai une collection de GERARD et de TOUSSAINT à traiter pour essayer de reconstituer les fratries. Les actes sont brefs, ce qui laisse toujours une grande frustration pour le chercheur.
Il est possible qu’ils proviennent d’un autre village, mais lequel ? J’ai pensé aussi que Rémi pouvait être un surnom comme il arrive parfois lorsque plusieurs personnes sont porteuses du même prénom dans un même village, à ce stade, il est trop tôt pour le confirmer.

Le 2020 se cache et je vais de déception en déception

Sosa 1010, TOUSSAIN ?
Sosa 2020, TOUSSAIN ? Et ce n’est pas la peine de demander le Sosa 2021, comme c’est la femme de 2020, c’est peine perdue.

Je ne pourrais donc pas remonter plus loin que la 9e génération pour cette partie de mon arbre.

Comment retrouver le numéro Sosa-Stradonitz dans l’arbre ?

Il est attribué en partant de l’individu racine de l’arbre, qui est généralement l’auteur de l’arbre et qui porte le numéro 1, son père porte le numéro 2 et sa mère le numéro 3. Les hommes auront toujours un numéro pair et les femmes toujours un numéro impairs.

A la génération 3 soit celles des grands-parents, ils seront 8 et les numéros iront de 4 à 7,
A la génération 4, celle des arrière-grands-parents, ils seront 16, les numéros iront de 8 à 15 et nous continuons de monter ainsi dans les ascendants.
Il faut donc atteindre la onzième génération pour joindre les numéros 2020 et son épouse 2021. C’est loin, pour certains ancêtres et pas toujours facile à trouver.

Dans quelle branche vais-je trouver cet individu 2020, paternelle ou maternelle ?

La méthode manuelle:

Ce nombre m’apporte plusieurs indications, je sais déjà grâce au nombre pair, qu’il est un homme et par sa position sur l’arbre qu’il est dans la branche maternelle, et enfin que le Sosa 2020 est le multiple de 1010, qui est lui-même multiple de 505, ce nombre est impair, il s’agit donc du père d’une femme dont j’ignore les patronymes. Cette femme est l’épouse du 504, ce qui me permet de recommencer mes divisions pour me rapprocher de la racine.
Leur enfant porte le numéro 252, ancêtre de la 6e génération, dont l’enfant est le 126 et leur enfant porte le numéro 63, impair à nouveau une fille, ce qui sous entend que leur enfant portera le nom du père.

L’arbre en éventail

Si vous êtes perdus, il y a une méthode plus simple qui consiste à faire une roue en éventail, vous pouvez la construire à partir d’une roue achetée dans le commerce avec une série d’extension, la mienne ou le Généventail a été achetée chez passion-généalogie le prix est un peu élevé mais cet éventail est un excellent outil de travail et de visualisation de votre arbre. Il y en a probablement d’autres sur le marché. Il est également possible de la construire sur certains logiciels.

J’ai donc repris la roue en éventail qui me permet immédiatement de voir où se trouve ces individus et dans quelle branche, pas de résultats.

Bonnes recherches, si vous vous mettez en quête de votre Sosa 2020, il est encore temps de le trouver. Faites le savoir.

0 comments on “Où l’on retrouve la fille du père Noël

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :