A rechercher Noël

Saint Adam – Calendrier de l’Avent

Jour 24 – Un Saint et un ancêtre – 22 décembre

Saint Adam

Il fut prêtre et sacristain de l’abbaye de Loccum en Saxe et réputé pour sa dévotion Mariale.

Des collatéraux sans raccords

Voilà typiquement ce que j’appèle des individus flottants. Lorsque je cherche le prénom Adam dans la base, je découvre 6 résultats dont voici les informations très succintes :

BERGER Émilien Adam (1888-) né à Rachecourt,Luxembourg, Belgique il est le fils de Jean BERGER né en 1859 à Waldbillig, GDLuxembourg, cordonnier et cabaretier, et de Marie Célestine VILVENS, Il a épousé Marie Léontine MAUS à Meix-le-Tige GDL et ils eurent une fille. Ses grands-parents sont Jules BERGER et Madelaine SCHWICKERT.

Je n’ai pas la moindre idée de la raison de sa présence dans mon arbre, mais il y a certainement un lien, il ne reste plus qu’à le trouver.

CHENOT Adam (1722-1789)né à Léglise, duché de Luxembourg, mort à Vienne, Autriche, il fut docteur en médecine et écrivain sur la peste. Il est le fils aîné de Lambert CHENOT * , meunier, mon Sosa 418 à la génération 9 et de Anne PACOT *, ils eurent 10 enfants, le petit-fils de Martin CHENOT * mon Sosa 836 à la génération 10.

Comment ce fils de meunier s’est -il retrouver docteur en médecine et écrivain ? Voilà une piste intéressante à suivre.

CHENOT Adam est le neveu du précédent qui lui a donné son prénom.

Le problème est le manque de source, je n’avais pas encore pris l’habitude de noter TOUS les détails, ce qui fait que je vais pouvoir rechercher à nouveau cet acte, à moins que le hasard ne guide ma main, comme souvent dans les recherches. Une petite piqûre de rappel pour les notes.

HAUCHART d’ANSART Adam est marié à Catherine du FAING et voilà c’est tout !

Et pourtant cette note est récente, je l’ai lue dans un livre traitant de Jamoigne et je connais la famille du FAING dont le fief se trouve dans ce lieu. HAUCHART à été noté là pour ne pas l’oublier, mais en réalité, si je n’avais pas fait ce calendrier, il y a de grandes chance qu’il serait passé à la trappe. Je m’étais gardé cette famille pour plus tard, il ne reste plus qu’un million cinq cent milles choses à faire.

LEPÈRE Adam (~1670) né à Hamipré et époux de Marguerite PIERRET, sont père est mon Sosa 1280 génération 11, Jean LEPÈRE de Namoussart, qui eut 4 enfants, j’ignore le nom de sa mère.

Et voilà un Adam de plus à préciser.

PROTIN Jean Adam (1719-1787), je sais peu de choses de lui, il est le fils de Jean PROTIN de Bleid, duché de Luxembourg et de Jeanne HANUS, il est marié à Jeanne HISETTE et ont une fille Jeanne PROTIN.

Que font-ils là ? Je n’en ai aucune idée ! Il y a 33 occurrences PROTIN et 29 HANUS dans mon arbre, ils sont tous alliés, il me reste à chercher les lieux pour reconstituer les fratries, mais ce dernier personnage n’est pas à traiter rapidement. Ils serviront peut-être un jour.

Sur les 5 Adam, j’ai donc 5 séries de problèmes de sources, de notes, de précisions et pourtant je ne compte pas les effacer, c’est ainsi que je travaille à collecter les indices et au fil du temps j’ai corrigé la grosse erreur du débutant : Ne pas noter ces sources, ce qui revient à dire qu’il faut recommencer la recherche parfois pendant des heures.

Et vous avez-vous aussi des individus “flottants” comme ceux-ci ? Prenez-vous le temps de corriger vos personnages?

2 comments on “Saint Adam – Calendrier de l’Avent

  1. À quelques kilomètres de là, au XVIIe siècle, j’ai un meunier dont le fils devient greffier des échevins de la ville – une fonction apparemment importante; et un autre dont les enfants sont notaires, mayeurs, baillis, etc. Tous des notables. Ça m’incite à penser que peut-être, la fonction de meunier était plus importante que ce que j’aurais imaginé à première vue.

    J'aime

    • Les meuniers du 17e et 18 e siècle étaient des gens importants, ils avaient besoin de plusieurs documents pour exercer leur métier. Le premier étant l’autorisation d’utiliser les cours d’eaux à des fins artisanales et celles commerciales qui en découlent. Ils pouvaient utiliser la ressource de l’eau surtout en Lorraine pour diverses activités comme la production de farine mais aussi l’alimentation en énergie des usines (comme celles des forges). Pour faire des recherches sur cette époque, il faut trouver des œuvres de lois, des archives fiscales ou des lettres patentes, entre autres documents. Bonnes recherches, ça sera sûrement intéressant.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :