Branche GUEBELS Branche LEPÈRE Branche NICOLAS Branche ROBLAIN

Sainte Barbe – Calendrier de l’Avent

Jour 6 – Un Saint et un ancêtre – 4 décembre

Sainte Barbe

Barbe est née au IIIe siècle en Anatolie. Son hagiographie est présente depuis cette époque et elle a enrichi le livre d’Heures de Toul (1437-1452) Manuscrit de Metz. L’incunable a été mis en vente aux enchères à Paris, en octobre 2019.

Représentation de Sainte Barbe, d’après “Le livre d’Heures de Toul, attribué au « maître de St Goéry », actif à Metz vers 1437-1452. — Bibliothèques Médiathèques de Metz, Domaine public

Barbe devenue chrétienne refuse d’abjurer sa foi, il est ordonné à son père de lui trancher la tête. Elle est d’abord torturée par brûlures et ensuite le gouverneur Dioscore ordonne de la décapiter, mais il est châtié par le Ciel qui lui envoie la foudre et le tue. C’est en relation avec ce feu qu’elle est la sainte patronne des architectes, géologues, pompiers, mineurs, ingénieurs des mines, artilleurs, sapeurs, canonniers, artificiers, salpétriers, chimiste, démineurs, génie militaire, artillerie, mathématiciens et pétroliers.

Elle est encore fétée dans le Nord et l’Est et en Belgique dans les régions de mines. Comme à la Saint-Éloi, la journée débute par une messe, continue par des processions et des arrêts pour s’abreuver de bière et éteindre le feu, jusqu’au soir.

Il existe pas moins de 121 Barbe dans mon arbre pour ce prénom diminutif de Barbara, dont six d’entre-elles sont mes ancêtres. J’ai choisi celle-ci car d’une manière où d’une autre, elle est à l’origine d’une très grande partie des cousinages du Luxembourg.

Une ancêtre d’une très longue lignée

Avec elle, j’ouvre mon petit cadeau surprise du calendrier de l’Avent.

Barbe d’ARIMONT, Dame de Vance et de Chantemelle, née vers 1580 à Vance et décédée à Anlier après 1603, est mentionnée dans l’histoire de Vance qui lie cette maison à bien d’autres seigneuries de l’ancien Duché du Luxembourg. Elle s’unit à Jehan SPRIMONT * mon ancêtre à la 13e génération (sosa 5440) franc-homme, écuyeur et mayeur de Vance. Ils auront 5 enfants au moins dont deux sont mes ancêtres. Nicolas * né vers 1600, Jehan le jeune * né vers 1600, Pierre né vers 1618, Catherine et Marie.

Sa longue ascendance

Barbe descend par son père des d’ARIMONT de la principauté de Liège et par sa mère des SORFELD de STRAINCHAMPS, voyons cela de plus près par la lignée d’ARIMONT dont elle porte le patronyme.

Ses parents sont Michel d’ARIMONT *, (1510-1583) écuyer, seigneur de Vance, de Chantemelle et Châtillon, mayeur de Saint-Remacle et Walburge de HEUMONT * Dame de Vance et de Rehon, par son père Jehan de HEUMONT * seigneur de Rehon et d’Haumont.

Ses grands-parents sont Louy Hugues d’ARIMONT * (1510-1539) seigneur de Noville-lez-Bastogne et de Vance et Catherine de SORFELD de STRAINCHAMPS * (1490-1552).

Ses arrières-grands-parents sont Michel d’ARIMONT * (1435-1511), seigneur de Noville-lez-Bastogne et maïeur héréditaire de Recogne, unit à Catherine de MIRWAIR *

En remontant cette branche, on voyage vers une autre destination, elle est originaire du sud de la principauté de Liège, Arimont est une village proche de Malmédy.

Issu de Thomas d’ARIMONT * (1395-1470) né à Malmédy, principauté de Liège, Homme de fief et de Dame d’YVERNOY * née à Noville (duché de Luxembourg). Ils eurent 8 enfants.

Il semblerait que c’est suite à ce mariage que les ARIMONT se fixent dans le Luxembourg.

Lui-même issu de Thomas d’ARIMONT * dit Thomassin de Malmédy (1360-1439) né à Malmédy, on ne connaît pas le nom de la mère.
Issu de Quérin d’ARIMONT * (1340-1416) né à Malmédy
De Thomas d’ARIMONT * (1300-1369) né à Arimont, Homme de fief. Sosa 696.448 à la vingtième génération.
De Winant d’ARIMONT * (1275-1343) né et décédé à Stavelot, principauté de Liège.

Voici dont mon ancêtre sosa 1.392.896 à la 21e génération et 8 361.216 à la 23e génération. L’implexe se situant à la hauteur des enfants de Barbe, Nicolas et Jehan. Cela veut dire que l’ADN de Winant a été partagé et dilué de multiples fois, de quoi faire sourire.

Si les noms et les lieux sont exacts, j’ai tout de même un souci avec les dates, voici encore une branche dont il faut que je vérifie les éléments, il me faut alors, me plonger dans les archives qui ne sont pas numérisées et me rendre sur place pour les recherches sur la maison d’ARIMONT qui se trouve aux archives de Liège, Belgique.

Les descendants de Barbe seront très nombreux

Il me semble inutile de vous en faire une liste exhaustive, je vais juste citer les deux fils qui sont mes ancêtres.

Le premier Nicolas SPRIMONT * qui eut une fille Catherine * (1593 -1693) qui s’unit en première noce à Jacob STAINCHAMPS (-1642) mayeur d’Anlier et ensuite à Henri MUNET * (1617-1656) Franc-homme, elle eut 8 enfants dont
Jacob MUNET * (1643-1721), unit à Isabeau ou Élisabeth, ils eurent 8 enfants, dont
Marie Catherine MUNET * née à Anlier en 1677 et unie à Jean WARLOMONT * en 1701, ils eurent 7 enfants dont
Jean WARLOMONT * (1705-1781) laboureur qui s’unit à Élisabeth CONROTTE *
Les descendants suivants par leur mariage portent le patronyme de MARTIN, GÉRARD, NOËL, ROBLAIN, NICOLAS

Et surprise, nous arrivons à mon arrière-grand-mère Victoire ROBLAIN, dont je vous ai parlé avant-hier dans l’article Bienheureux Jan et hier dans Saint François Xavier . Nous sommes revenu dans la forêt d’Anlier et au village de Léglise qui me fait du pied depuis le début de ce calendrier.

Le deuxième fils Jehan SPRIMONT * s’unit à une dame Du MONT et ils auront Guillaume * en 1620, il fût Franc-Homme d’Anlier et déclaré noble en 1656, il épousa Catherine d’ASSENOIS *, ils eurent 4 enfants dont
Jehan SPRIMONT *, (1645-1728) né à Tintigny, mort à Remagne, il épousa Catherine AMBROISE * et ils eurent 5 enfants dont Jean Claude SPRIMONT * (1677-1757), il s’unit à Lucie LHOSTE * et eurent 9 enfants, il eu une dixième enfant en se remariant.
Christophe SPRIMONT * (1731-1800) cultivateur, s’unit à Marie Françoise ROBERT *, ils eurent 10 petits SPRIMONT dont Marie Françoise * (1784-1839) elle s’unit à Jean François BERGER * petits fils de Jean BERGIER mon ancêtre limousin, né à La Chapelle Blanche de Saint Victurien (Haute-Vienne), dont je cherche les traces avec plus d’espoir que de réalisme.

Note à moi-même, il est indiqué pâtre, pour un Bergier cela tombe sous le sens, mais cela risque fort de compromettre les recherches entreprises à Limoges. Il n’y a pas de trace de ce patronyme à la Chapelle Blanche.

Ils auront 8 enfants et ses descendants portant le nom de BERGER font partir de ma lignée paternelle par le hasard des rencontres de la vie de mes ancêtres.

La petite fille de Jean François, nommée Marie Josèphe *, s’unit à Victor Joseph LEPÈRE * mon arrière-arrière-grand-père paternel.

Surprise encore, voici donc la branche qui lie ma mère et mon père par un cousinage fort éloigné certes, mais certain, Barbe d’ARIMONT dame de Vance et de Chantemelle et Jehan SPRIMONT en étant la pierre angulaire. Décidément, je ne regrette pas d’avoir entrepris cette série.

Est-ce que cet exercice vous tente ?

3 comments on “Sainte Barbe – Calendrier de l’Avent

  1. Zeippen Sarah

    Bonjour,
    Depuis quelques temps, je me suis lancée dans l’exploration de mon arbre généalogique et en faisant des recherches sur la famille d’Arimont je suis tombé sur votre blog. Je suis une descendante comme vous de Barbe d’Arimont mais par Jeanne Warlomont (fille de Jean Warlomont et de Munet Catherine)
    Jeanne épousera Pierre Meyer. Leur descendance s’établira du coté de Hotte puis de Fauvillers. Mon oncle Zeippen Emile vit à Anlier sans savoir que certains de ses ancêtres y ont vécut.

    J'aime

    • Bonjour, enchantée de faire votre connaissance, nous possèderions donc une petite partie d’Adn en commun par ces ancêtres. Je me suis promis de faire une recherche approfondie afin de déterminer si j’en suis bien la descendante où s’il s’agit d’une suite d’ancêtres collectionnés. Barbe d’ARIMONT sera donc la première de cette série, cela risque de prendre du temps.
      Jean WARLOMONT et Catherine MUNET sont également mes Sosas par Evrard WARLOMONT échevin d’Anlier et Franc-Homme et Anna Joannis HINCQ de Vlessart. C’est Catherine MUNET qui descend de Barbe d’ARIMONT et de Jehan SPRIMONT sa mère ayant épousé Henri MUNET notre ancêtre d’Anlier. Il serait intéressant de voir plus loin pour trouver l’ancêtre qui n’est plus commun. Vous pouvez trouvez mon arbre sur geneanet bguebels.

      J'aime

      • Sarah Zeippen

        Bonjour,
        j’ai bien trouvé votre arbre sur geneanet 🙂
        Ma branche descend de Jeanne Warlomont, fille de Jean Warlomont et de Munet Marie Catherine.
        Jeanne a épousé Meyer Pierre, dans leur enfants il y a eu Paul qui épousera en seconde noce Pierson Elisabeth. Ils ont eu au moins une fille Marie Joseph Meyer (née en 1782 à Anlier)
        La suite de la lignée est purement maternelle jusqu’à mon grand-père.
        Me voilà plonger dans l’histoire du Duché de Luxembourg pour mieux comprend se qu’étaient les franc-hommes, la prévôté de Bastogne et autres termes de l’époque.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :