Les objets des forges d’autrefois peuvent nous survivre et traverser ainsi des décennies voir des siècles. Certes l’usage n’en est plus le même, ces objets utiles à nos ancêtres sont devenus objets de décoration pour nos foyers. Ils sont une mémoire “vivante et inanimée” de nos ancêtres. Ils mettent en oeuvre nos sens par le toucher car on peut les soupeser, les caresser, sentir leur texture sous nos doigts, imaginer comment ils ont pu vivre par la vue, les admirer et au travers du prisme de notre regard, laissé profiler le passé. Certains sont source de fierté, offert à la vue de notre entourage, ils rappelle le temps qui a passé. Déjà 200 ans ! Presque intacts, ils nous laissent sans voix.

Les maître de forges ont toujours veillés à écouler leur production et le fer Habay a servi à fabriquer des armes pour les armées de passage ou plus tard la Manufacture des Armes de Charleville. Ce fer à également servi à produire des objets utilitaires, comme des fourneaux, poêle à bois ou à charbon, taque de protection, crémaillère, marmites, fer à gaufres, pieds de tables et de chaises.

Chez nous, il y avait une taque (plaque de cheminée en fonte ), placée dans le fond d’un placard elle séparait deux pièces. On l’enlevait lorsque l’on voulait donner plus de chaleur à travers les pièces. Elle était décorée de sculptures et ressemblait à celle représentée sur la photo.

Une cuisine typique du style gaumais reconstituée au musée du même nom. Le plafond est fait de poutres de chênes. Les objets en fer forgés sont à gauche, dans la cheminée la crémaillère et la marmite y en suspendue. Le présentoir, montre les ustensiles pour la cuisson et l’entretien du feu.


Les objets en fonte comme les crémaillère, les creusets, sont actuellement conservés dans des musées dans leur ambiance d’origine comme le musée Gaumais, près duquel j’ai grandi.

timbre de 1970, le clocher est celui de l’ancien couvent des récollets transformé plus tard en musée.

le musée gaumais

De ce passé, il reste, une crémaillère qui fût utilisée dans la ferme LALLOUETTE, on y suspendait la marmite au-dessus des flammes. Les pincettes pour bouger la braise et les bûches ont-elles aussi traversés les âges et servent toujours.

source des images, carte postales anciennes, sauf pour les fers à gaufres, anonyme.

Le challenge continue avec l’article Q comme Qua…

0 comments on “P comme passé de fer forgé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :