Organiser les recherches

Fouiller n’est pas chercher

Ma résolution pour 2019 :  Fouiller dans mon bazar. 
L’inspiration vient du titre de l’article de Sophie Boudarel En 2019 c’est décidé, j’arrête de chercher. En écrivant cela, elle nous a émoustillé. Brigitte de chroniques d’antan a fait un bilan sévère de ses recherches en 2018 et Jimbo nous avoue n’avoir pas cherché cette année.  Retour sur mon année 2018
Et je vais rejoindre ce groupe en avouant moi aussi n’avoir fait absolument aucune recherche. Le bilan généalogie 2018 sera court et pourra se résumer en une phrase : Ils me manquent tous.
Je parle bien entendu de mes ancêtres, tous ceux que l’on découvre après des recherches parfois compliquées et difficiles, ceux que l’on rencontre par hasard, ceux que l’on compile patiemment, ceux auxquels on s’attache pour on ne sait quelle raison, ceux que l’on ignore et qui mettent plus de temps à nous amadouer, ceux pour qui tout s’embrouille et ceux enfin que l’on ne trouve pas. Ils m’ont tous manqués.
Depuis ma participation au challenge 2017, des mésaventures se sont multipliées m’empêchant d’avoir du temps à consacrer à ce travail de fourmi qu’est la construction d’un arbre généalogique. Je n’ai pas pu chercher de nouveaux actes cependant je dispose d’une quantité de documents à trier et dans lesquels je vais pouvoir fouiller pour donner plus de texture à tous les individus dont je descends. Le bazar a fait l’objet du challenge AZ 2017. Pour revenir sur le sujet, mettre au point une méthode d’archivage m’a déjà aidé à récupérer et ranger facilement les documents que je traite.
Après un gros bug informatique et un reformatage, l’année 2018 a commencé le 29 décembre, par l’ouverture du logiciel Heredis et l’importation du Gedcom de mes ancêtres, ensuite vérification point par point des cohésions avec mes notes. Problème ! Plus aucune image, ni actes liés, je vous laisse imaginer le travail à faire. Reprendre la généalogie depuis le début.
 
Le point positif est qu’il faut tout revérifier et les années de pratiques permettent de constater les erreurs de débutante et de les corriger si possible. L’année se termine demain. J’espère que 2019 me permettra d’aller au bout de quelques projets :
  •  Assortir les actes rangés en désordre et les individus bien classés dans le logiciel.
  •  Participer au challenge AZ 2019 avec un titre d’enquête
  • Me plonger dans le 18ème siècle et vérifier si c’est bien la guerre de succession d’Autriche qui a amené un ancêtre limousin et un autre vendéen dans le Luxembourg.
Ces trois objectifs cachent un travail inouï, mais c’est ça le propre du chercheur d’ancêtres.
Bonne et heureuse année à tous les traqueurs d’aïeux. 

0 comments on “Fouiller n’est pas chercher

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :