L

 Comme Léglise, il faut que je m’y arrête ! Je suis sûre d’y trouver quelque chose. Le cimetière du village de Léglise, il faut que je le trouve. Le Gps branché dans mon carrosse moderne, je suis sûre de ne pas le rater. Mais quel âge avais-je donc quand la catastrophe est arrivée ? 15, 25 ans, je ne sais plus ! Par contre, je me rappelle le profond bouleversement de ma grand-mère à l’annonce de la mauvaise nouvelle. Une tornade à ravagé le clocher de l’église de Léglise, les tombes ont été abîmées. Ma grand-mère ne cessait de répéter, ils sont tous là-bas, il faut faire quelque chose ! Mais qui donc tous ?
Enfin, nos morts, ils sont tous enterrés là, dans ce cimetière, tu sais bien ! On a déjà eu les allemands qui  nous ont attaqués pendant la guerre et maintenant ça ! Elle était tellement retournée qu’elle ne se rendait plus compte que je ne savais pas. Je n’y suis jamais allée, je ne vois vraiment pas de quoi ou de qui elle me parle. Ces morts qui ont l’air si proche d’elle sont des inconnus pour moi. Que s’est-il passé ?


Tout en conduisant, je ne pouvais m’empêcher de penser à tout cela, aussi le chemin me parut très court alors que j’arrivais à la porte du cimetière. Je reconnu le clocher pour l’avoir déjà vu en photo. Blanc et noir la pointe se détachant sur un ciel gris chargé de nuages encore plus foncés. Le site est placé en hauteur, il doit bien prendre le vent. La première image de cet endroit laisse son empreinte dans la mémoire.


J’ouvre la porte du cimetière, y pénètre et là je comprends tout à fait ce que ma grand-mère a voulu dire. Ils sont tous là ! Les NICOLAS, ROBLAIN, COLIGNON, NOEL, THIRY, GERARD, MATHYS, GRANDHENRY, BALBEUR, GOFFINET, LAMBERT, PIERRARD, LEPAGE, ARNOULD, DEOME, FOGUENNE tous les miens de près ou de loin ! Comment est-ce arrivé que je ne les connaissent pas ? J’ai un choc en me promenant dans ce cimetière autour de cette église si blanche. La vue est magnifique, le village est en contrebas, je n’y connais personne et pourtant une partie de mon ADN vient de là ! Je prends des photos, les familles se distribuent par rangées, ce sera facile de les retrouver. J’y passe plus d’une heure, je photographie toutes les tombes dont les noms me ramènent à mon arbre. Je les placerais ensuite dans leur case et j’arriverais à retrouver les liens, plus tard. Dans le canapé avec ma chienne comme assistante. Belle sera folle de joie ! Je vais lui réserver la surprise. Cette histoire est incroyable !
Les tombes sont assez récentes, le cimetière est très bien entretenu. J’ai beau faire le tour, je ne trouve aucune tombe très ancienne. Tout a dû être rénové après la tornade.



J’ai du mal à quitter cet endroit, il faut pourtant que je reprenne la route. Le soleil est revenu, il a réchauffé mon carrosse et si j’allais voir à Mellier ? Ma grand-mère parlait toujours de cet endroit. Vous vous rappelez, c’est l’endroit où vivait Jean Robert DULLIEU son arrière grand-oncle devenu centenaire. Voir l’article à la lettre E.
Me voilà prête à partir, grâce au GPS je vais m’y retrouver plus vite dans tous ces villages sans me perdre dans la forêt. Au tournant d’une route, une très belle surprise m’attendras, il vous faudra patientez jusqu’à la lettre N pour la découvrir.

0 comments on “L comme Léglise: 26 lettres pour un généavoyage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :