Branche BRADFER Les gens de fer Noël Robelmont

Bienheureux Arthur -Calendrier de l’Avent

Jour 13 – Un Saint et un ancêtre – 11 décembre

Bienheureux Arthur

Arthur Bell mort en 1643, était un prêtre franciscain, il étudia en Angleterre puis en Espagne, travailla ensuite à Douai, Gravelines et Bruxelles. Il était multilingue et fit de nombreuses traductions, il fût professeur d’hébreu et de langues sacrées. Il fut torturé et condamné à mort pour son sacerdoce. (1)

Un ancêtre

Arthur est un prénom assez récent dans mon arbre, on retrouve seulement 30 occurrences centrées sur le 19e siècle et ils sont tous collatéraux. Les alliances sont faites par mariage. Je vais un prendre un “Arthur”, dont le patronyme rappelle un de mes ancêtres et nous verrons où il va nous mener. A première vue, il devrait se rattacher à Robelmont et aux gens de fer dont il est fait mention dans le Challenge AZ 2020, à un moment ou un autre.

Nicolas Joseph Arthur BRADFER est né en 1865 à Écouviez dans la Meuse et y est décédé à l’âge de 55 ans. J’ignore sa profession, je n’ai pas d’autres informations. 

Son père est Jean François BRADFER né en 1821 à Villers-la-Loue et décédé en 1884 à 63 ans, il était maréchal-ferrant, sa mère était Élisabeth BRASSEUR née en 1852 à Villers-la-Loue. Ils eurent 7 enfants, Marie Thérèse en 1852, Scolastique en 1853, Ferdinand en 1855, Marie Victoire Anastasie en 1856, Adolphe Prothin en 1860, Eugène en 1863 et enfin Nicolas Joseph Arthur. Je ne connais pas le lieu de naissance de l’aînée, tous les autres enfants sont nés à Écouviez.

Nous voilà donc bien vers Robelmont, Villers-la-Loue étant une paroisse voisine. Au vu du métier de Jean François et de l’année de naissance, il est fort possible qu’il ait fait les frais du déclin des forges et soit parti dans la Meuse. Une supposition qui reste à vérifier.

Ses grands-parents sont Dominique BRADFER (1782-1847) de Villers-la-Loue, maréchal-ferrant et DAUSSIN Élisabeth de Villers-la Loue. Ils eurent 9 enfants, Marie Thérèse en 1814, Marie Françoise en 1817, Jean François en 1821, Scolastique en 1823, Jean Joseph en 1826, Marie Anne en 1828, François Ferdinand en 1831, Jean Joseph en 1833 et Marie Adèle en 1836 et Jacques en 1839 tous né à Villers-la-Loue.

Ses arrière-grands-parents sont Jacques BRADFER né en 1739 à Villers-la-Loue, maréchal-ferrant, clerc de notaire juré et bourgeois, unit à Anne Marie LAMBERT de Villers-la-Loue.

Ses arrière-arrières-grands-parents sont Maximilien BRADFER dit Bradfer, né en 1710 à Vieux-Virton uni à Virton, en premières noces à Marie GODFRIND de qui il eut 3 enfants, Marie Catherine en 1736, Jacques en 1739, Jean François SIMON en 1742 et en secondes noces, il épousa Maria ADAM à Villers-la-Loue en 1743 et ils eurent 2 enfants Marie Élisabeth SIMON en 1744 et Jean BRADFER en 1746.

Il y a une particularité dans la dénomination des enfants, les patronymes changent de BRADFER en SIMON pour Jean François, j’ignore ce qu’il en est pour ces enfants. Cette particularité se trouve également dans les générations ascendantes.

Ses arrière-arrière-arrière-grands-parents sont Jean SIMON dit BRASDEFER* né en 1673 à Virton, charron et Claudia GILLET*, ils eurent 10 enfants Jean en 1704, Pierre en 1706, Henri en 1708, Maximilien cité plus haut, en 1710, Denis en 1712, Martin en 1715, François SIMON * mon Sosa 430 à la génération 9, Pierre Ludovic Louis BRADFER * mon Sosa 442 à la génération 9, Marie SIMON et Reine SIMON. 

Nous retrouvons cette particularité de changement de patronyme ici. Nicolas Joseph Arthur BRADFER est donc issu de Maximilien SIMON et est le frère de deux de mes sosas, l’un SIMON et l’autre BRADFER. Nous sommes cousins éloignés à la 6eme génération.

A la génération 11, nos ancêtres les plus lointains sont Johan SYMON * ( -1675) à Vieux-Virton et Julienne REUMONT *, ils eurent 5 enfants, Pierre SYMON vers 1673, Jean mon Sosa 860 également Sosa de Nicolas Joseph Arthur BRADFER, cité plus haut, Antoine vers 1675, Claude et François dont j’ignore encore la descendance.

C’est une branche sur laquelle, je souhaitais me pencher à cause de ces informations étranges, je n’ai pas encore complètement plongé mon nez dans les archives de ces paroisses, à la recherches d’explications.

Quand ont-ils quitté Virton pour aller à Villers-la loue, installé en tant que charron, puis maréchal-ferrant de père en fils sur plusieurs générations et finalement que sont devenus les descendants de mes deux sosas?

Les descendants de mon côté sont alliés avec les LALLOUETTE de Robelmont dont mon autre arrière grand-mère maternelle, Victoire (1872-1934). Deux Victoire pour arrière-grand-mères !

PS de dernière minute, il vient d’arriver dans ma boîte aux lettres toute une documentation sur les BRADFER. Synchronicité !

Source (1)  base de données Nominis

0 comments on “Bienheureux Arthur -Calendrier de l’Avent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :