Et c’est bien mon souci majeur, comment et où classer tous ces trésors ? Va-t-il être horizontal ou vertical ou encore un mélange des deux ?
J’aimerais avoir un farfadet comme celui-qui vit dans mon ordinateur et qui répond tout de suite à la question posée.
Que choisir: des chemises, des classeurs, des dossiers, boites ou autres ? Quel volume linéaire cela va t‘il représenter ? Comment les classer ?
Depuis de nombreuses années, un tas d’articles ont été écris à ce sujet, j’ai expérimenté certaines méthodes, mais il y a un moment où je ne m’y retrouve pas.

Vais-je suivre tous mes ancêtres mélangés sans séparation par branche maternelle et paternelle, vais-je y mettre un signe de reconnaissance, vais-je séparer les deux côtés et faire une copie des actes pour le cas où je trouverais la même personne dans les deux familles. Et des tonnes d’autres questions, virevoltent dans mon esprit.  

Cet article est sensé m’aider à trouver une solution et à poser ainsi les mots, je me dis que par expérience : au plus simple au mieux.

Classement :

Comment ?Par ordre alphabétique de A à Z
Dans quel contenant ? Des chemises en carton épais pour les documents et l’attribution d’une couleur pour la -branche maternelle et une autre pour la branche paternelle
Sur quel support ? papier, photos et ordinateur.
C’est tout, car il s’agit ici de ranger des documents trier, lus et classés.

Ceci parait trop évident pour être simple, mais il fallait l’écrire. 


4 comments on “C comme Classement

  1. Pour mon classement, je numerise tout et je mets tout sur ma clé USB. Mes ancêtres sont classés par numéro de sosa, comme ça je ne me mélange pas si deux ou trois d'entre eux porte le même nom! La seule chose que je garde en papier, c'est une roue de pan que j'ai découpé en en une douzaine de morceaux et qui me sert d'index. Les mariages sont toujours classé dans le dossier de l'homme ainsi que les dossiers d'enfants qui ne sont pas de ma lignée. C'est pour le côté pratique. Ça prends moins de place et je peux toujours tout avoir avec moi! À noter que j'ai une copie de secours dans mon ordi et une autre sur une autre clé au cas où… on ne sait jamais….

    J'aime

  2. Bonjour Julie, je vais être pointue sur les mots car c'est le sujet de cette série. La nuérisation sur clé USB n'est pas du classement, c'est de l'archivage. 🙂 Pour les numéros sosa, je l'ai fais par le passé et ça ne marche pas pour moi. Je n'arrives plus à me souvenir du sosa, par contre je me souviens des patronymes. De plus que fait-on des collatéraux? Des relevés de sépultures avec des personnes non classées, mais notées qui peuvent un jour ou l'autre servir? Je préfère le système que j'utilise en temps que professionnelle de santé. Mes dossiers patients sont notés par patronymes et je les retrouvent dans la minute. S'il y a des homonymes, ce qui est assez fréquent, je vérifie la date de naissance et si comme ça m'est arrivé dernièrement, ils ont le même nom, prénom, année de naissance, je vérifie l'adresse. C'est rapide. Pour les mariages, je fais une copie et je la mets dans les deux dossiers, de façon à pouvoir travailler le côté femme. Pour les sosas, j'ai mis une astérisque pour les retrouver du premier coup d’œil.Pour l'idée de la roue de pan, je la garde sous le coude, elle m'inspire beaucoup. Je me posais la question: comment la découpes tu? J'ai bien compris en 12 morceaux, mais comment? Merci pour le commentaire.

    J'aime

  3. Tu as raison pour le mot archivage :), ta façon de classer est très bonne, parce qu'elle est adaptée à tes besoins. Comme la mienne est adaptée pour les miens. L'important, c'est de se retrouver et de se sentir bien avec notre méthode. Je trouve quand même intéressant de voir la méthode des autres, on peut trouver des bonnes idées.Ma roue est sur 10 générations. Je coupe d'abord la partie avec mon nom et ceux de mes parents. Ce n'est pas un morceau que j'utilise.Ensuite, je coupe en quatre, soit la lignée de chaque grand-parents.Je prends, admettons, la lignée de mon grand-père paternel. Je vais couper sur la ligne entre la 7ème et la 8ème génération (en comptant la mienne comme la première, on s'entends;) ) Maintenant tu as deux morceaux pour le grand-père. Je vais couper le morceau de la huitième à la 10ème en deux…. à la verticale. Sois entre le numéro 143-144, 287-288… Tu as 3 morceaux. Je l'ai attache ensemble avec un trombone de couleur, une couleur par grand-parent.Donc on se ramasse à la fin avec 4 paquets de 3 morceaux. J'aime bien ça, parce que c'est moins difficile à utiliser lorsqu'on travaille. C'est une copie de travail, pas celle finale au propre. C'est une généalogiste qui m'avait montré le truc, et j'ai bien aimé. Je suis quand même visuelle, quand je cherche quelqu'un en particulier, je sais à peu près où il se situe dans le tableau.J'espère que mon explication est assez claire…En passant, j'aime beaucoup ton blogue!

    J'aime

  4. Hello Julie, Merci beaucoup pour ton explication, c'est beaucoup plus clair pour moi. Je n'arrivais pas à visionner comment tu faisais le découpage. Je le voyais en part de gâteau mais en fait c'est en rondelles… Je suis impatiente d'essayer. Je suis aussi visuelle et cette astuce va me convenir très bien. Merci pour ton encouragement, ça fait toujours plaisir. A bientôt

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :